Archives de la catégorie ‘Portraits et rencontres’

Rencontre avec Amandine Dhée, Sophie G. Lucas et Patrick Varetz

  • Le vendredi 07 avril 2017 à 19h30
  • Librairie Les Lisières à Roubaix

« La famille en question : la maternité et la filiation »

Très différents dans leurs formes, les œuvres des trois auteurs invités ont un point commun essentiel : le thème de la famille ! Les réunir pour une rencontre autour de cette thématique nous assure d’assister à un débat passionnant et foisonnant, riche de leurs expériences respectives.

Dans La Femme Brouillon, Amandine Dhée cherche à témoigner de son parcours de femme enceinte puis de jeune mère, confrontée aux oppositions entre deux aspects de sa personnalité : son féminisme et la maternité.

Sophie G. Lucas bâtit au fil de ses livres une œuvre singulière qui résonne profondément ! Mêlant réalité et fiction, poésie et documentaire, elle nous plonge dans des univers en marge : un tribunal dans Témoin, la rue dans Moujik Moujik et la ville de Détroit dans Notown. Et toujours, l’image du père fait son apparition au cœur de la création littéraire.

Patrick Varetz nous prouve quant à lui que la littérature permet aussi de s’émanciper de sa famille, de parents blessés, violents… Dans Sous Vide, il questionne l’héritage d’un modèle familial et nous entraîne dans une relation amoureuse sur le point de s’effondrer.

Toute l’équipe de la librairie est impatiente de vous accueillir, en compagnie des éditions La Contre Allée, pour cette rencontre qui promet de belles découvertes !

Rencontre avec Rozenn Le Berre

  • Vendredi 24 mars 2017 à 19h
  • Librairie La Lison

A l’occasion de la parution de son livre « De rêves et de papiers » (édité chez La Découverte), La Lison a le plaisir de recevoir Rozenn Le Berre pour une rencontre !

« Je implore toi s’il vous plaît dormir couloir. » Ces mots, Mirjet ne me les dit pas. Il les écrit en albanais sur l’ordinateur et c’est Google Traduction qui me les dit. C’est plutôt marrant d’habitude, les traductions déformées par le logiciel. Là, ce n’est pas drôle du tout. Mirjet dit avoir dix-sept ans, mais tant qu’il n’est pas reconnu mineur isolé étranger, je ne peux pas lui trouver un hébergement.

Durant un an et demi, Rozenn Le Berre a travaillé comme éducatrice dans un service d’accueil pour les jeunes exilés arrivés en France sans leurs parents. De cette expérience, elle a tiré un récit littéraire à deux voix. La première, la sienne, est confinée à l’espace de son bureau et se fait l’écho de ces jeunes qui traînent des valises de souvenirs acides, mais que la fureur de vivre maintient debout. La seconde relate le voyage éprouvant de Souley, un jeune Malien qui a décidé de faire l’aventure et doit arriver en France avant ses dix-huit ans.

Ce livre propose d’aller à la rencontre de jeunes filles et garçons malmenés par l’exil et le labyrinthe administratif français, mais qui parviennent petit à petit à se reconstruire, à sourire et danser, à être pénibles et idiots comme des adolescents, à ne plus avoir peur. À vivre au lieu de survivre.

La rencontre sera animée par Delphine Bruggeman, chercheure en Sciences de l’Education à l’Ecole nationale de protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ).

Rencontre avec Valentine Goby – Librairie Les Lisières

  • Jeudi 02 mars 2017 à 19h30
  • Librairie Les Lisières à Roubaix

Nous sommes très heureuses d’accueillir Valentine Goby, le jeudi 02 mars à 19h30. Elle nous présentera son dernier roman « Un paquebot dans les arbres » (éditions Actes Sud), ainsi que ses autres ouvrages et évoquera son métier d’écrivain.

Née en 1974, Valentine Goby publie depuis quinze ans pour les adultes et pour la jeunesse. En 2014, elle reçoit le Prix des Libraires pour « Kinderzimmer », paru chez Actes Sud. Passionnée par l’histoire et par la transmission, la mémoire est son terrain d’exploration littéraire essentiel.

« Un paquebot dans les arbres » : À la fin des années 1950, Mathilde, adolescente, voit partir son père puis sa mère pour le sanatorium d’Aincourt. Commerçants, ils tenaient le café de La Roche-Guyon. Doué pour le bonheur mais totalement imprévoyant, ce couple aimant laisse alors ses deux plus jeunes enfants dans la misère. Car à l’aube des années 1960, la Sécurité sociale ne protège que les salariés et la pénicilline ne fait pas de miracle pour ceux qui, par insouciance, méconnaissance ou dénuement ne sont pas soignés à temps. Petite mère courage, Mathilde va se battre pour sortir ceux qu’elle aime du sanatorium, ce grand paquebot blanc niché dans les arbres, où se reposent et s’aiment ceux que l’enfance ne peut tolérer autrement qu’invincibles. – http://www.actes-sud.fr/catalogue/litterature/un-paquebot-dans-les-arbres

Xavier Houssin, Le Monde : « De cette tragédie en marche, Valentine Goby ne fait pas un mélo. Elle raconte la ruine sociale avec une âpre lucidité. »

Bernard Roisin, Focus Vif : « Dans une langue sans fioriture, des images d’une précision clinique mais sans froideur, la poésie du détail de Valentine Goby fait revivre ce récit du refus de l’inéluctable, de la maladie et la mort qu’elle met subtilement en parallèle avec la fin de l’Algérie française, dont l’acte de décès programmé est à l’image de celui de Paulot : la chronique d’une mort annoncée… »

3ème édition des Mines Noires : salon du polar à Noeux-les-Mines

couv

La troisième édition des Mines Noires sera consacrée au Noir dans toute sa splendeur !

Vous y retrouverez du polar, du thriller, mais aussi du policier jeunesse (et d’autres sous-genres pour nos chers bambins), du fantastique, de l’horreur, du noir et des petites choses atypiques !

Ce sera l’occasion d’y retrouver de talentueux auteurs de la région Haut de Francemais pas que… Le parrain du salon sera l’immense et génial Jacques Saussey, et on vous promet de belles têtes d’affiche !

De nouvelles maisons d’édition d’envergure nationale occuperont le devant de la scène, et on sera particulièrement sensible à la qualité des auteurs/livres présentés car on vous doit bien ça !

  • Plus de 40 auteurs présents
  • Concours de nouvelles (sur le thème « dans le noir »)
  • Concours de dessins jeunesse
  • Tombolas
  • Expositions
  • Espace Jeunesse
  • Stand libraire
  • Et d’autres surprises à venir !

Rencontre-dédicaces avec Colin Niel

colin-niel

Rencontre-dédicaces avec Colin Niel qui sera présent en librairie et sur le Salon du Polar Les Mines noires.

  • 27 janvier 2017 : Librairie Humeurs Noires – 6 rue Moumant à LILLE
  • 10 février 2017 : Librairie La Lison – 8, place Jeanne d’Arc à LILLE
  • Les Mines noires : Espace Georges Brassens – Rue Pierre Guillon à NŒUX-LES-MINES

Rencontre / lecture avec Antoine Mouton à La Lison

  • Jeudi 26 janvier 2017 à 19h
  • Librairie La Lison

antoine-moutonAntoine Mouton était le premier auteur que La Lison recevait après son ouverture en novembre 2015. A l’occasion de la parution d’un recueil de textes aux éditions de La Contre Allée, « Chômage monstre », la librairie a le grand plaisir d’accueillir de nouveau Antoine Mouton pour une rencontre / lecture !

Antoine Mouton est né en 1981. Il reçoit Le prix des apprentis et lycéens de la région Paca pour Au nord tes parents, son premier texte paru au éditions La Dragonne, en 2004. Depuis, il évolue librement entre poésie, conte, récit en prose… Son premier roman, Le metteur en scène polonais, paru chez Christian Bourgois, a été retenu dans la sélection du prix Médicis 2015.
inventaire

Rendez-vous librairie

les-salons-de-la-lisonCertes, la comtesse Virginia Oldoïoni n’est pas une inconnue : « envoyée spéciale » de Cavour auprès de Napoléon III afin que celui-ci soutienne le projet d’unification italienne, elle a su s’acquitter avec brio de sa mission — au prix de quelques scandales et de beaucoup d’inimitiés pesantes il est vrai… Ce n’est pourtant pas pour ses prouesses diplomatiques que l’histoire a retenu son nom.

D’ailleurs, la comtesse Oldoïni n’y a elle-même attaché que peu d’importance préférant de loin les effets d’une nouveauté plus secrète et moins mondaine, celle d’un studio photographique. C’est avec la complicité de Pierre-Louis Pierson qu’elle construit un personnage virtuel — celui qu’on a retenu sous le nom de La Castiglione — qui brave les interdits de l’époque et reformule une pratique du portrait que peu de mondaines et de célébrités sauront atteindre. En ce siècle finissant, celui d’Offenbach, d’Ingres, de Delacroix et de Nadar entre autres, elle instille un usage de l’image qui encore aujourd’hui peut être considéré comme une véritable réflexion sur l’idée très contemporaine de l’identité…

La conférence sera animée par Daniel Corniaut – ancien professeur de l’école supérieure d’art et de design de Nancy (histoire et théories des arts), co-auteur du livre « Travellings du rail, une histoire du train au cinéma » (éditions Denoël, préface de Wim Wenders – 1989).

Rendez-vous à la Lison à Lille

A l’occasion de la parution de son dernier album jeunesse, Ma planète (paru aux éditions Les Fourmis rouges), Emmanuelle Houdart sera présente à la Lison pour une séance de dédicaces samedi 10 décembre à partir de 15h ! Voilà qui pourrait être une belle idée de cadeau pour Noël : un album dédicacé !

A noter : la librairie fermera à 18h le 24 décembre, et à 17h le 31 décembreFermeture exceptionnelle les lundis 26 décembre et 2 janvier.

Nous vous souhaitons de très belles fêtes de fin d’année !

Les Lisonnes

Rencontre avec Valentine Goby

  • Vendredi 18 novembre 2016 à 19h30
  • Librairie La Lison

un-paquebot-dans-les-arbres valentine-gobyLa marraine de La Lison revient à la librairie presque un an jour pour jour après l’inauguration, cette fois-ci pour nous présenter son dernier roman : « Un paquebot dans les arbres » (éd. Actes Sud, août 2016).

La rencontre sera traduite en langue des signes grâce aux interprètes de l’agence lilloise Via !

Née en 1974, Valentine Goby publie depuis quinze ans pour les adultes et pour la jeunesse. En 2014, elle reçoit le Prix des Libraires pour « Kinderzimmer », paru chez Actes Sud. Passionnée par l’histoire et par la transmission, la mémoire est son terrain d’exploration littéraire essentiel

Rencontre avec Gilles Marchand

  • Le jeudi 03 novembre 2016 à 19h00
  • Librairie La Lison

gilles-marchand

Notre gros coup de cœur de cette rentrée littéraire ! Nous sommes très heureuses de recevoir à La Lison Gilles Marchand, pour une rencontre autour de son premier roman : Une bouche sans personne (éd. Les Forges de Vulcain). C’est sans conteste notre gros gros coup de cœur de cette rentrée littéraire !

Fantine vous en parle : « Dans le premier roman de Gilles Marchand le narrateur a des journées cadrées, répétitives, parfois ennuyeuses mais sécurisantes. Toute la journée il compte, décompte, recompte : forcément il est comptable. Son métier lui permet de ne penser à rien d’autre, d’oublier, mais aussi de ne pas voir trop de monde, lui qui se cache derrière une écharpe depuis l’enfance. Tous les soirs il prend le métro, rentre chez lui, passe sous la douche, ressort et croise une voisine promenant son chien. Son arrivée dans un bar soulagerait presque, tellement cette morosité s’évapore lorsqu’il retrouve ses trois amis de comptoir . Mais un soir, la stabilité dont il a tant besoin va être bouleversée par une maladresse : il renverse son café sur l’écharpe qui lui masque la bouche . Il prend alors la fuite car personne ne sait pourquoi il dissimule une partie de son visage. Le lendemain, il se décide à raconter son récit, à dévoiler l’histoire de sa cicatrice. Sa vie va changer, la foule va venir l’écouter, presque l’acclamer, la réalité va se transformer et un sublime poème va se dévoiler. Une bouche sans personne est le roman d’un homme blessé, qui a enfoui sa mémoire pour survivre. Lorsqu’il la révèle, l’univers terne dans lequel il vit devient tout à coup éclatant et surréaliste. C’est une métamorphose délicieuse qui s’opère sous nos yeux ébahis. »

Cette rencontre est organisée dans le cadre de Passions d’Automne, festival qui met en lumière des éditeurs indépendants, dans des librairies indépendantes !

SYRANO

Dur de choisir une catégorie pour Syrano. Il est auteur, compositeur, prioritairement, certainement. C’est ce qui lui permet de vivre en tous cas. Mais il est aussi illustrateur, écrivain et réalisateur… Syrano c’est plus de 600 concerts en France et à travers le monde, plus de 30 000 albums, livre-disques et livres vendus en indépendant, et des centaines d’ateliers dans les écoles, les prisons ou les hôpitaux. Un artiste engagé, humainement autant qu’artistiquement puisqu’il reverse un pourcentage de ses ventes à une association malgache dont il est parrain. L’école SPV-Felana accueille une centaine d’enfants cette année.

Rencontre avec Fanny Chiarello et Festival « Talents en Nord »

Rencontre avec Fanny Chiarello

  • Vendredi 23 septembre 2016 à 19h
  • Librairie Le Bateau Livre

fannyFanny Chiarello est l’auteur de plusieurs romans et recueils de poésie. Elle a publié notamment aux éditions L’Olivier « Dans son propre rôle » en 2015, qui a obtenu le prix Orange du livre et le prix Landerneau Découverte et aux éditions La Contre Allée « Tombeau de Pamela Sauvage » en 2016. Elle est sans conteste l’une des voix les plus singulières du jeune roman français. Elle viendra nous présenter son nouveau roman, « Le zeppelin », paru le 18 août 2016 à L’Olivier.

Résumé de l’éditeur : Dans une ville nommée La Maison, les habitants semblent être plongés dans un ennui abyssal dont rien ne peut les sauver. Ils se sont habitués depuis longtemps à ses bizarreries, aux étranges phénomènes qui les frappent dès qu’ils longent le canal Saint-Divan ou remontent la rue Canard-Bouée. Aussi, le survol de la ville par un énorme dirigeable arrive-t-il à point nommé. Ils sont douze, douze narrateurs dont les activités insignifiantes, celles qui remplissent leur quotidien et forgent leur existence, se trouvent soudainement interrompues par le passage du zeppelin qui les précipite dans la panique, les pousse à la prière, les paralyse ou les prive de voix. Corrosifs, loufoques, absurdes, drôles, émouvants, tous leurs récits construisent un roman farfelu à la Brautigan, une galerie de portraits où la poésie se nourrit d’infime et d’anodin.

Festival « Talents en Nord »

  • Samedi 24 septembre 2016 à 11h 
  • Librairie Le Bateau Livre

La librairie Le Bateau Livre organise son premier festival jeunesse baptisé « Talents en Nord ». Tout au long de la journée, venez à la rencontre des auteurs de la région qui raviront les plus jeunes avec leurs ateliers originaux !

Au programme de cette journée:

  • 11h – 12h: « Lecture et conte » par Pierre Delye (à partir de 6 ans)
  • 11h – 12h: « Calligraphie et pieuvre séchée » par Chloé Cattelain (à partir de 10 ans)
  • 15h – 16h: Atelier d’écriture « Écris pour la liberté » par Nancy Guilbert (à partir de 8 ans)
  • 15h – 16h: Paul Martin en dédicaces (accès libre)
  • 16h – 17h: « Lectures et entretien » par Dominique Sampiero (à partir de 6 ans, jusque 10 ans)
  • 17h – 18h: « Atelier mnémotechnique » par Vincent Faucheux (à partir de 8 ans)
  • 17h – 18h: « Lecture: J’ai peur de savoir lire » par Olivier de Solminihac (à partir de 7 ans)

Toute la journée: installation d’Agnès Debacker (accès libre). Chaque atelier est suivi d’une séance de dédicaces. Les places étant limitées pour chaque atelier, pensez à réserver au 03.20.78.16.30.

Rencontres au Bateau Livre

Lecture de contes pour les enfants de 3 à 6 ans : mercredi 14 septembre 2016 à 10havec l’association « Lis avec moi »

  • Entrée libre, réservation conseillée au 03 20 78 16 30.

Chaque mois, nous vous proposons deux séances de lecture. La prochaine séance aura lieu le mercredi 14 septembre à 10h et à 11h. Voici les dates des prochaines séances : 12 octobre, 16 novembre, 18 janvier, 8 février, 15 mars, 26 avril, 17 mai et 21 juin.

Rencontre avec Catherine Cusset : mercredi 14 septembre à 19h dans le cadre de notre « Cycle USA »

catherine-cusset« Quand tu penses à ce qui t’arrive, tu as l’impression de te retrouver en plein David Lynch. Blue Velvet, Twin Peaks. Une ville universitaire, le cadavre d’un garçon de vingt ans, la drogue, la police, une ravissante étudiante, une histoire d’amour entre elle et son professeur deux fois plus âgé: il y a toute la matière pour un scénario formidable. Ce n’est pas un film. C’est ta vie. »
« L’autre qu’on adorait » fait revivre Thomas, un homme d’une vitalité exubérante qui fut l’amant, puis le proche ami de la narratrice, et qui s’est suicidé à trente-neuf ans aux États-Unis. Ce douzième roman de Catherine Cusset, où l’on retrouve l’intensité psychologique, le style serré et le rythme rapide qui ont fait le succès du « Problème avec Jane », de « La haine de la famille » et d’ »Un brillant avenir », déroule avec une rare empathie la mécanique implacable d’une descente aux enfers.

Rencontre avec Anna Bednik : jeudi 15 septembre 2016 à 19h

anna-bednikAnna Bednik, diplômée en économie (ESSEC) et en géopolitique (Sorbonne/ENS), est journaliste indépendante (presse alternative, Le Monde diplomatique…), engagée dans plusieurs mouvements et réseaux anti-extractivistes nationaux et internationaux, parmi lesquels le collectif ALDEAH (Alternatives au développement extractiviste et anthropocentré, www.aldeah.org) et le mouvement des collectifs anti gaz et pétrole de schiste. Son travail sur l’extractivisme, qui se nourrit aussi d’une connaissance directe d’un grand nombre d’expériences de lutte en Amérique latine, a donné lieu à des contributions à des ouvrages collectifs (« Amériques latines. Emancipations en construction », Syllepse, 2013, « Creuser jusqu’où ? Les limites de la croissance », Ecosociété, Montréal, 2015, avec le collectif ALDEAH) et à des publications dans des revues (Entropia, Pandora, Mouvements, Barricade…). Elle sera en discussion avec Christine Poilly autour de son dernier essai, « Extractivisme », éd. Le Passager Clandestin, paru en janvier 2016.

Séance de dédicaces avec Vanyda et Nicolas de Hitori

A l’occasion de la sortie du premier tome de « Mia&Co », le Bateau Livre et les Éditions Dargaud vous invitent à une séance de dédicaces avec Vanyda et Nicolas de Hitori le mercredi 7 septembre à partir de 16h.

004380023L’histoire veut que Vanyda dessine sa première BD à l’âge de 6 ans. Il semble donc naturel que, plus tard, elle suive les cours de l’académie des Beaux-Arts de Tournai (Belgique) et choisisse la section bande dessinée. À la fin de ses études, en 2001, elle s’installe à Lille. Vanyda est l’auteur de trois trilogies : « L’année du dragon » (Carabas), « L’immeuble d’en face » (La Boîte à bulles) et « Celle que… » (Dargaud). En janvier 2014, Vanyda crée le magnifique « Un petit goût de noisette » (Dargaud), roman graphique en noir et blanc, relevé par quelques touches de couleur, qui met en scène des histoires d’amour… Deux ans plus tard, Vanyda revient avec un nouveau one shot, « Entre ici et ailleurs » (Dargaud). Primée dans de très nombreux festivals de BD et plusieurs fois sélectionnée à Angoulême, Vanyda a été récompensée par le très sérieux ‘Publishers Weekly’ pour la version anglaise de « L’immeuble d’en face », sacré manga de l’année.

Né à Amiens en 1978, Nicolas Hitori de s’intéresse très tôt à l’illustration et à la bande dessinée. Il s’investit dans le fanzinat et l’autoédition dès 2001, tout en suivant des cours aux ateliers des Beaux-Arts de la ville de Paris. En 2004, il part à Milan, où il effectue un stage à la Disney Accademia, ce qui lui permet de publier ses travaux dans la presse jeunesse, la publicité, la télé et la musique. Très impliqué dans la vie culturelle d’Amiens, sa ville natale, il est présent chaque année depuis 2003 au Rendez-vous de la bande dessinée. Il a dessiné, en 2008, la moitié de la fresque du centre-ville, qui cache les travaux de la rue des Trois-Cailloux. Après avoir collaboré avec Josh Howard à la série « Dead@17 » (Viper Comics-Image Comic), il rencontre Joelle Jones et Jamie S. Rich avec lesquels il réalise la série « Spell checkers ».

Cet été à la libraire « La Lison »

Lecture pour les bébés

7rybtqfr13eMercredi 6 juillet à 10h30

Dernière lecture pour enfants avant l’été ! Elle sera un peu particulière puisqu’elle s’adresse aux tout petits petits de 0 à 1 an. Nombre de places limité, pensez à réserver (par mail à librairielalison@gmail.com ou par téléphone au 09.83.99.70.32).

Cet été, donnez à lire !

7rycm6fr13eDu 1er au 31 juillet

Grâce à vous, un enfant qui ne part pas en vacances pourra s’évader le temps d’une histoire. Choisissez un livre, ajoutez-le à vos achats, confiez-le nous en caisse et le Secours Populaire l’offrira à un enfant »oublié des vacances » !

Inventaire & fermeture estivale

L’été arrive, les Lisonnes vont prendre quelques jours de vacances. A noter donc que La Lison sera fermée :

  • le lundi 6 juillet pour inventaire,
  • du vendredi 29 juillet à 19h au lundi 15 août pour vacances !
  • Réouverture le mardi 16 août.

La fin des sacs en plastique

7rydemfr13eLes Lisonnes ont décidé très prochainement de ne plus distribuer de sacs en plastique : de une, parce que certains sacs sont désormais interdits à la distribution, de deux parce que c’est mieux pour la planète ! Nous vous proposons cependant deux types de sacs à la vente : notre sac en tissu (3€) et un tout nouveau sac pliable imperméable réalisé par l’association Libr’aire (4€). Alors, quand vous viendrez à La Lison, pensez à vous munir d’un sac réutilisable !

Nouvelle session d’atelier bébés-signeurs !

7rye72fr13eA partir du 8 septembre, les ateliers de bébés-signeurs reprennent à La Lison ! Ils auront lieu le jeudi matin, de 10h à 11h, du 8 septembre au 13 octobre (session de six ateliers). Le nombre de places étant limité, pensez à vous inscrire auprès de Tous en signes ou de la librairie.

 

Rendez-vous à LA LISON

  • Mercredi 8 juin à 19h

Clementine ChurchilVoici une invitation à découvrir la femme, l’épouse, l’avocate, l’ambassadrice, l’inspiratrice, l’amante, la conseillère de Winston S. Churchill. Sans elle, il n’aurait pas été cet homme extraordinaire qui a marqué notre histoire. Son rôle a été déterminant dans sa carrière ; il avouait lui-même que sans elle, il n’était rien.

Rendez-vous pour un voyage dirigé par Jean-Louis Mutte, ancien professeur associé à l’EDHEC et conférencier, grand admirateur de Sir Winston et surtout de Clementine !

Rencontres à la Librairie « Le Bateau Livre » à Lille

Jeudi 2 juin 2016 à 19h : Rencontre avec Vincent Message

Vincent MessageVincent Message est un écrivain français né en 1983 à Paris. Il a fait des études de lettres et de sciences humaines à l’École normale supérieure. Après des années passées à Berlin et à New-York, il enseigne depuis 2008 la littérature comparée à l’Université Paris VIII. Il y a créé en 2013, avec Olivia Rosenthal et Lionel Ruffel, un des premiers masters de création littéraire dans l’enseignement supérieur français.

Après le succès de son premier roman « Les veilleurs », paru au Seuil en 2009, il viendra nous présenter son deuxième roman, « Défaite des maîtres et possesseurs », paru en janvier 2016 chez le même éditeur.

La rencontre sera animée par Patrick Varetz.

Samedi 04 juin 2016 à 16h00 : séance de dédicaces avec Laurent Houssin

Laurent HoussinLaurent Houssin est né en 1967 à Lens et vit désormais à Roubaix. Après avoir participé à divers fanzines (ARGH !, Carabistouille, Jade, Caca bémol), il entame une carrière dans le multimédia, travaillant notamment sur la série « Loana et ses amis » pour Grolandsat / Canal+ et sur « Moi Benzo » (Sélection officielle Annecy 2002). Malgré une reconversion réussie dans l’illustration (affiches et pochettes de « Marcel et son Orchestre »), il rêve toujours de petits Mickeys. En 2006, il participe à plusieurs collectifs et illustre « La tache » sur un texte d’Élise Ducange (Carabas). Tout en poursuivant ses activités d’Illustrateur et de Web-designer, il travaille actuellement sur plusieurs projets d’albums BD et de livres illustrés.

Lecture musicale : poésie scaldienne du peuple de l’Escaut

  • Samedi 28 mai à 15h30 // Capitainerie, Quai des mines à VALENCIENNES
  • Par Louise Bronx et Laure Chailloux

Dans le cadre de son projet « l’Escaut en devenir », l’association Travail et Culture a proposé aux écrivains poètes Robert Rapilly et Jacques Jouet de mener des balades/ateliers sur les rives de l’Escaut. Les participants y sont invités à écrire à partir des mots du « travail » et de l »’Escaut » glanés au fil de trois parcours le long du fleuve canalisé. Ces textes seront restitués sous la forme d’une lecture musicale conçue par Louise Bronx et Laure Chailloux.

N’oubliez pas l’opération « J’aime mon libraire indépendant ! ».
Tout le mois de mai, déclarez votre flamme à votre libraire ! Libr’Aire, l’association des libraires indépendants du Nord Pas de Calais-Picardie a 20 ans ! C’est l’occasion de souhaiter longue vie à votre libraire préféré. Écrivez-lui ! Les trois lettres qui l’auront le plus touché seront lues et diffusées sur les réseaux sociaux et affichées dans la librairie (maximum 1 page A4, pas de contrainte de style, n’oubliez pas d’indiquer vos coordonnées. Une surprise vous attend !)

Rencontres chez les libraires

Lecture de contes

  • Le mercredi 18 mai 2016 à 10h et 11h // Librairie Le Bateau Livre

Chaque mois, nous vous proposons deux séances de lecture de contes pour les enfants de 3 à 6 ans, avec l’association « Lis avec moi ». La prochaine séance aura lieu le mercredi 18 mai à 10h et à 11h.
Entrée libre, réservation conseillée au 03 20 78 16 30.
Date suivante (la dernière pour cette année scolaire) : 15 juin.

Rencontre avec Gaspard d’Allens et Lucile Leclair

  • Le vendredi 20 mai 2016 à 19h // Librairie Le Bateau Livre

Gaspard d'AllensAlors que le monde agricole se débat dans la crise et que des milliers d’agriculteurs abandonnent chaque année leur métier, des jeunes et moins jeunes gens venus de la ville, sans ancrage familial dans la paysannerie, choisissent de travailler la terre et s’installent ici et là, aux quatre coins de la France, en maraîchage, élevage, culture. Succès, échecs, difficultés, bonheurs : peu à peu, ils renouvellent l’activité et apparaissent comme le ferment d’une agriculture en mouvement, écologique et pleine d’espoir. Gaspard d’Allens et Lucile Leclair ont passé un an à sillonner le pays pour découvrir les néo-paysans. Prenant le temps de séjourner dans ces nouvelles fermes, participant au travail des champs, revenant pour approfondir l’échange, ils rapportent de leur enquête une série de portraits vifs et denses. Les premiers, ils décrivent et analysent ce mouvement souterrain et puissant qui témoigne d’un changement majeur dans le regard que la société du XXIe siècle porte sur la terre et l’activité de production alimentaire.

J’aime mon libraire indépendant !

  • Tout le mois de mai // Librairie Le Bateau Livre

Déclarez votre flamme à votre libraire ! Libr’Aire, l’association des libraires indépendants du Nord Pas de Calais-Picardie a 20 ans ! C’est l’occasion de souhaiter longue vie à votre libraire préféré. Écrivez-lui ! Les trois lettres qui l’auront le plus touché seront lues et diffusées sur les réseaux sociaux et affichées dans la librairie (maximum 1 page A4, pas de contrainte de style, n’oubliez pas d’indiquer vos coordonnées. Une surprise vous attend !)

Erwin Larher & Olivier Perret au Bateau Livre

Rencontre avec Erwan Larher

  • Mercredi 11 mai 2016 à 19h00 // Librairie Le Bateau Livre

Erwan LarherErwan Larher est né à Clermont-Ferrand – hasard d’une affectation militaire paternelle. Un jour, suite à ce qui pourrait ressembler à une crise de la trentaine, il quitte l’industrie musicale dans laquelle il travaille pour se consacrer à l’écriture. Mais continue à écouter du rock avec plein de guitare dedans, écrire des paroles de chansons, des séries TV et jouer au squash. Récemment, il s’est aussi lancé dans la déraisonnable aventure de réhabiliter un ancien logis poitevin du XVe siècle pour en faire une résidence d’écriture.

Après « Qu’avez-vous fait de moi ? » et « Autogénèse » (Michalon, 2011, 2012), il a publié « L’Abandon du mâle en milieu hostile » et « Entre toutes les femmes » (Plon, 2013 et 2015).
L’Abandon du mâle en milieu hostile a reçu les prix Claude-Chabrol et Louis-Barthou (de l’Académie française) en 2013. Il viendra nous présenter son nouveau roman, « Marquerite n’aime pas ses fesses », à paraître le 14 avril aux éditions Quidam. Marguerite a un mec mais pas de libido, une mère mais plus de père, et rêve d’une vie de famille. Lorsqu’on lui propose d’aider un ancien président de la République à rédiger ses mémoires, elle accepte – elle ne sait pas dire non. Alors, sa réalité et la réalité prennent leurs distances, peu aidées par l’irruption d’un flic qui enquête en secret sur les liens entre une trentaine d’assassinats politiques.

Rythmé et subtilement décousu, Marguerite n’aime pas ses fesses met en récit l’apathie politique d’une génération un brin nombriliste, questionne la puissance dévastatrice des pulsions sexuelles et s’aventure dans les méandres de la sénescence.
Un roman loufoque, caustique et piquant.

Séance de dédicaces avec Olivier Perret

  • Samedi 14 mai 2016 à 15h00 // Librairie Le Bateau Livre

Huit ans après « Il fera beau demain » paru aux Éditions Carabas, Olivier Perret revient au dessin avec « Journées rouges et boulettes bleues » paru à la Boîte à Bulles, un récit doux amer qui évoque avec finesse le passage du temps.

Olivier Perret, également connu sous le pseudonyme Pero, a suivi des cours à l’Académie des Beaux-Arts de Tournai dans l’atelier de bandes dessinées. Il partage un atelier avec notamment Vanyda, Younn Locard, Florent Grouazel et François Duprat au sein de l’association lilloise « La Malterie ».

François et ses enfants arrivent à Ramiolles pour les vacances, après des heures d’embouteillage. Mais leur tranquillité est rapidement compromise par les rapports houleux entre François et sa femme qui tarde à les rejoindre et par la disparition d’Hermione, la petite chienne.

Apprendre la langue des signes en s’amusant !

  • Mercredi 11 mai 2016 à 19h00 // Librairie La Lison à Roubaix

langue des signes

En collaboration avec l’association Signes de Sens, venez participer à une soirée-jeu pour découvrir la langue des signes en famille ou entre amis ! Attention : nombre de places limité, pensez à réserver !

Signes de sens est une association lilloise qui a été créée en 2003 sous l’impulsion de Simon Houriez. À l’origine du projet, il y a une rencontre entre un entendant et un sourd, le constat d’une limite dans l’offre culturelle adaptée et l’envie de faire changer les choses. En mettant l’accent sur l’innovation et le numérique, Signes de sens se lance dans l’accessibilité et la pédagogie visuelle et rencontre rapidement son public, se créant un vrai réseau spécialisé. Différents musées, lieux culturels, entreprises, deviennent partenaires des activités de l’association et peu à peu, il devient évident que ces outils d’accessibilité n’intéressent pas seulement les sourds.

C’est pourquoi Signes de Sens développe aujourd’hui son action vers l’accessible à tous et la conception universelle : créer des supports faciles à comprendre, ludiques et non stigmatisant, porteurs de sens pour tous.

Séance de dédicaces avec Paul Martin 

  • Samedi 7 mai 2016 à 16h  // Librairie Le Bateau Livre à Lille

Paul Martin a fait des études commerciales avant de devenir rédacteur chez Astrapi en 1991. Grâce à son imagination délirante et son humour décapant, il offre à ses lecteurs deux fois par mois des scénarios de BD, des énigmes, des jeux, des bricolages et des rubriques dingos qui les amusent beaucoup. Il est également l’auteur de la série « Les monstres et l’école », aux éditions Magnard. Il habite entre Lille et Paris.

Image

J’aime mon libraire indépendant

LIB'AIR

Rencontres chez nos libraires

Librairie Le Bateau Livre

  • Le mardi 19 avril 2016 à 19h00 : Rencontre avec Jérôme Baccelli 

Jerome BaccelliJérôme Baccelli est écrivain et consultant à l’international en Télécommunications, il vit à Bruxelles, Copenhague, Madrid, Lisbonne, avant d’occuper en 1996 un poste en Chine puis à la Silicon Valley, où il participe au succès et à la déconfiture de quelques start up californiennes. Il a déjà publié un roman-essai, « Tribus modernes », et deux romans : « Encre brute » et « Aujourd’hui l’abîme ». Il viendra nous parler de son troisième roman, « Les carrières de sable », paru en janvier au Nouvel Attila.

Le mot de l’éditeur : Un jour, un consultant d’une grande banque multinationale perd son téléphone, rentre en dépression, puis s’aperçoit qu’il se dissout : littéralement, qu’il se transforme en sable. Quelques jours après, une de ses collègues d’une compagnie pétrolière voit disparaître son nom des systèmes informatiques de son entreprise, puis de la Sécurité sociale, de l’Etat, etc. Commence une vague de disparitions à l’échelle mondiale.
Pourtant, Francis Kiu, Lorraine Delvaux, et leurs congénères continuent d’œuvrer dans l’ombre, de manipuler des graphiques, de s’exprimer sur facebook. Un enquêteur tente l’impossible : s’accrocher à la biographie de ce cadre aux activités tentaculaires qu’est Francis Kiu, dont il finit par se demander de quoi fût bâtie la carrière… sinon de sable. Au fil de son investigation, on croise un krach boursier, des Roms envahissant le siège d’entreprises désertées des grandes métropoles, des soupçons de complot contre les technologies modernes et le monde des marques, des réflexions sur l’offshore et la pensée magique…
Une enquête qui flirte avec le roman catastrophe, l’essai sociologique et la quête métaphysique.

  • Le mercredi 20 avril 2016 à 10h : Lecture de contes

Chaque mois, nous vous proposons deux séances de lecture de contes pour les enfants de 3 à 6 ans, avec l’association « Lis avec moi ». La prochaine séance aura lieu le mercredi 20 avril à 10h et à 11h.

Dates suivantes : 18 mai, 15 juin.
Entrée libre // Réservation conseillée au 03 20 78 16 30

  • Le vendredi 22 avril 2016 à 19h00 : Soirée Vin/Rouge et Rivages/Noir

François GuérifLe Bateau Livre, le Caviste Curieux et les éditions Rivages vous invitent pour une soirée à suspense… Autour de notre invité François Guérif, directeur de l’emblématique collection Rivages/noir, et de lectures de textes, venez célébrer les 30 ans de la collection, un verre à la main !

Entrée libre // Réservation indispensable au 03 20 78 16 30.

 

Librairie La Lison

  • Samedi 23 avril 2016 à 15h : Séance de dédicaces de Nicolas Wild !

Nicolas WildA l’occasion du festival Passions d’Avril, au cours duquel l’association Libr’aire et ses librairies membres vous invitent à fêter la librairie indépendante, La Lison a l’honneur de recevoir Nicolas Wild pour une séance de dédicaces de 15h à 18h.

Né en 1977, Nicolas Wild est un ancien élève du célèbre atelier d’illustration des Arts Décos de Strasbourg. Ce fils de pasteur, alsacien d’origine, avait été l’initiateur et le co-scénariste du « Voeu de Marc », avec Boulet et Lucie Albon (paru aux éditions La Boîte à bulles): un album tout public tendre et déjanté où se ressentait déjà son humour grinçant mais sans méchanceté.

planchesIl a ensuite publié « Kaboul Disco » en 2007 -récit de ses quelques mois de travail comme dessinateur dans la capitale afghane ; et plus récemment, « Ainsi se tut Zarathoustra » (2013, toujours chez La Boîte à bulles) : récit d’un séjour en Iran et de la découverte d’une religion et de ses adeptes : les zoroastiens.

Librairie Les Lisières

  • Samedi 23 avril 2016 à 14h30 : Après-midi farfelu avec Miguel Tanco

32« Farfelus », les personnages de cet album poétique et sensible de Miguel Tanco… Ils prennent toujours l’autre chemin, dansent quand ils en ont envie et rêvent les yeux grand ouverts. Farfelues, vos libraires qui vous invitent à rencontrer ce grand illustrateur espagnol… Elles vous ont préparé des surprises juste pour le plaisir de vous étonner et de vous faire sourire. Un après-midi pas comme les autres !

En partenariat avec l’association « Libr’Aire », pour la fête de la librairie indépendante et Passions d’Avril.

Séance de dédicaces avec Xavière Devos & Rencontre avec Cécile Richard

  • Samedi 16 avril 2016 à 15h30 , Librairie Le Bateau Livre

Xavière DevosNée à Tourcoing en 1980 au sein d’une famille d’artistes, Xavière Devos a suivi des études d’art dès l’âge de quinze ans à l’Institut St Luc de Tournai en Belgique. Après quatre ans de formation, elle est revenue dans le nord de la France où de façon autodidacte, elle a persévéré.

Organisant son temps entre les objets décoratifs, la peinture et l’illustration, elle vit actuellement à la campagne entourée d’autres artistes.

  • Vendredi 15 avril 2016 à 19h00 //  Librairie Le Bateau Livre

Cécile Richard est née en 1970, elle vit et travaille à Lille. Elle obtient un DNSEP à l’école des Arts Décoratifs de Strasbourg en 1994. Du dessin à l’écriture en passant par la performance, une pratique alimente l’autre, le geste fait trace, l’écriture fait corps, avec candeur et acuité, avec humour et étrangeté.

jakElle viendra nous présenter « Jak », son dernier né aux éditions Dernier Télégramme.
Jak, c’est un regard social. Une approche faussement naïve de la réalité pour mieux la saisir tant dans sa violence que dans ses joies possibles. Jak est là. Nous le connaissons. Nous l’avons croisé. Il appartient d’une façon plus ou moins éloignée à notre quotidien. Et son histoire est une part de la nôtre. Et nous faisons partie de sa généalogie. C’est l’alcoolique, le dépressif, le déprécié, l’oublié. La langue de Cécile Richard c’est celle de Jak et de toute sa famille. Parce que Jack c’est aussi une série de portraits de famille. Une possibilité pour tous les « Jak » d’avoir une place dans leurs histoires et dans les nôtres. Cécile Richard ne parle pas à la place. Elle écoute et transmet. Elle invente avec Jak une langue qui permet de dire des histoires et de les partager. Toutes nos histoires quotidiennes.

Ce livre c’est celui de Jak qui tourne en rond avec toute son histoire qui le submerge tant qu’il lui faudrait vider son sac.

Une dictée, ça vous dit ?

  • Jeudi 21 avril // Librairie La Lision à Roubaix

Depuis combien de temps n’avez-vous pas fait une dictée ? La dernière remonte peut-être à l’école primaire pour certains d’entre vous…

Par nostalgie et par esprit de compétition, nous avons décidé d’organiser une dictée à La Lison ! Êtes-vous prêts à vous frotter aux pièges de l’orthographe et de la grammaire ?

Dictée écrite et soirée animée par Bruno Dewaele – champion du monde d’orthographe.
Attention ! Nombre de places limité : pensez à réserver au 09.83.99.70.32 ou par mail à librairielalison@gmail.com
Munissez-vous d’un support rigide pour écrire, nous fournissons papier et stylos.

Rencontre avec Samira Sedira

  • Jeudi 07 avril 2016 à 19h // Librairie Le Bateau Livre

Samira SediraDans le cadre du festival L’Origine des Mondes, cette soirée baptisée « Même pas peur de traverser les temps de crise » mettra à l’honneur le travail de Samira Sedira, comédienne et auteure qui témoigne dans « L’odeur des planches » (publié au Rouergue) de sa période sans boulot, qui l’a amenée à faire des ménage… comme sa mère. Sommes-nous condamnés à la répétition ?

« Chaque jour dans le silence mou de mon univers rétréci, je me demande qui je suis. Suis-je encore comédienne, ou n’en suis-je que l’ombre ? Une comédienne qui ne joue pas peut-elle encore prétendre au titre ? Suis-je suspendue de mes fonctions ou suis-je déjà une autre ? Suis-je devenue ma mère ? »

Rencontre avec Martin Winckler

  • Le mercredi 23 mars 2016 à 19h00 , Librairie La Lison

MARTINLa Lison reçoit Martin Winckler à l’occasion de la parution de son nouveau roman, « Abraham et fils », édité chez P.O.L (février 2016).

Pseudonyme de Marc Zaffran, Martin Winckler naît à Alger en 1955. Il s’installe en France avec sa famille au début des années 1960, et entame des études de médecine, de 1973 à 1982. En 1984 il commence à faire des consultations de planification et des avortements au centre d’IVG de l’hôpital du Mans ; de cette expérience en sortira « La vacation », son premier roman, publié en 1989 par les éditions P.O.L. S’ensuivent alors de nombreuses publications aussi bien sur la médecine que sur les séries télévisées, et des romans (« La Maladie de Sachs » en 1998, « Le Chœur des femmes » en 2009, « En souvenir d’André » en 2012).

Rencontre avec Olivier Bourdeaut

  • Le mercredi 23 mars 2016 à 19h // Librairie Le Bateau Livre

Olivier bourdeautOlivier Bourdeaut est né au bord de l’Océan Atlantique en 1980. L’Education Nationale, refusant de comprendre ce qu’il voulait apprendre, lui rendit très vite sa liberté. Dès lors, grâce à l’absence lumineuse de télévision chez lui, il put lire beaucoup et rêvasser énormément.

Durant dix ans il travailla dans l’immobilier allant de fiascos en échecs avec un enthousiasme constant. Puis, pendant deux ans, il devint responsable d’une agence d’experts en plomb, responsable d’une assistante plus diplômée que lui et responsable de chasseurs de termites, mais les insectes achevèrent de ronger sa responsabilité. Il fut aussi ouvreur de robinets dans un hôpital, factotum dans une maison d’édition de livres scolaires – un comble – et cueilleur de fleur de sel de Guérande au Croisic, entre autres. Il a toujours voulu écrire, « En attendant Bojangles » en est la première preuve disponible.

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle.

Rencontre avec Pablo Martin Sanchez et son traducteur Jean-Marie Saint-Lu

  • Mercredi 9 mars 2016 à 19h , Librairie Les Lisières à Roubaix
  • Dans le cadre du festival « Le Nord-Pas-de-Calais se livre ».

003872072Ex-athlète, ex-comédien, ex-chercheur, Pablo Martín Sánchez devient écrivain après sa découverte de l’ Oulipo lors d’ un séjour à Paris. De retour en Espagne, il prépare une thèse au titre prometteur de L’ Art de combiner des fragments : pratiques hypertextuelles dans la littérature oulipienne (Raymond Queneau, Italo Calvino, Georges Perec, Jacques Roubaud). En juin 2014, il entre à l’ Oulipo. Entre-temps paraît Fricciones, finaliste du prix « La Tormenta en un Vaso » dans la catégorie meilleure révélation. Puis un premier roman El anarquista que se llamaba como yo (L’ Anarchiste qui s’ appelait comme moi), primé Meilleure Première Œuvre par le journal El Cultural. Depuis, il a également traduit Marcel Schwob, Alfred Jarry, Raymond Queneau, Bernard-Marie Koltès et Wajdi Mouawad, dont la traduction d’ Anima a reçu le « Premi Llibreter 2014 » (Meilleur roman étranger). Pablo Martín Sánchez réside aujourd’ hui à Barcelone. Il y enseigne l’ écriture créative à l’ École d’ écriture de l’ Ateneu barcelonès. Frictions est son premier ouvrage traduit en français. « Quand on ne sait pas quelle est la meilleure façon de révéler un secret, on choisit, dans le meilleur des cas, la ligne courbe ; dans le pire, l’ arabesque. Parfois, on en vient même à écrire une nouvelle. » Roberto Bolaño sort des toilettes, la Mort en jean et T-shirt frappe à la porte, Nemesio naît le jour où Armstrong marche sur la Lune… Avec le bien nommé Frictions, puzzle littéraire borgésien et jubilatoire, Pablo Martín Sánchez provoque des rencontres insolites, se joue des genres pour mettre en scène des univers décalés et mystérieux, nous entraîne au devant de chutes aussi vertigineuses et terribles que joyeuses et saisissantes.pablo martin sanchez

« Elle portait un jean déchiré et un T-shirt orange avec un dessin de Donald. C’ est pourquoi j’ ai été tout étonné quand elle est entrée dans ma chambre et m’ a dit :
— Salut, je suis la Mort.
Il fallait à tout prix gagner du temps, alors j’ ai répondu la première chose qui m’ est passée par la tête :
— Pardon, mais tu n’ y es pas du tout : la Mort, c’ est moi. »

Rencontre avec Fanny Chiarello

  • Vendredi 04 mars 2016 à 19h // Librairie Le Bateau Livre

fanny1Fanny Chiarello est née en 1974. Elle est l’auteur de plusieurs romans et recueils de poésie. Elle a publié trois romans très remarqués aux Éditions de l’Olivier : « L’éternité n’est pas si longue », « Une faiblesse de Carlotta Delmont » et « Dans son propre rôle » (Prix Landerneau 2015 et prix Orange 2015).

« Ne sommes-nous pas une note en bas de page pour la plupart de ceux qui nous entourent ? » – extrait du « Tombeau de Pamela Sauvage », de Fanny Chiarello, à paraitre en février 2016.

Lancement en compagnie de Fanny Chiarello, de son éditeur à La Contre Allée et de vous, public sauvage et foule en délire !

La maison d’édition « Le Tripode »

tripodeLorsque, au sortir de la Seconde Guerre mondiale, on demanda à Francis Ponge pourquoi il avait préféré écrire sur une forêt (Le Carnet du bois des pins, éd. Mermod, 1947) au lieu de rédiger comme les autres poètes des manifestes sur la Liberté, il répondit, tranquillement, que son ambition était de concevoir des bombes à retardement, et non des mitraillettes.

Le Tripode reprend pour lui cet état d’esprit. Depuis ses débuts*, la maison d’édition est au service d’auteurs dont elle admire la seule liberté possible : privilégier la sensibilité aux doctrines, le cheminement dissident de l’imaginaire à l’immédiateté du discours. Le lyrisme de Jacques Abeille, l’exigence de Robert Alexis, l’irrévérence d’Edgar Hilsenrath, l’iconoclasme d’Andrus Kivirähk, l’espièglerie de Jacques Roubaud, la virtuosité de Juan José Saer, le désir sans limite de Goliarda Sapienza, la rigueur de Jonathan Wable, la lucidité de Louis Wolfson ou encore la fantaisie de Fabienne Yvert … voici quelques-uns des regards qui, de façon salutaire, nous sortent de la marche ordinaire du monde.

 * Le Tripode est né durant l’été 2013 de la scission des anciennes éditions Attila en deux entités indépendantes : Le Tripode et Le Nouvel Attila. Son catalogue reprend pour partie celui des éditions Attila, chaque auteur s’étant vu proposer de rejoindre la maison de son choix.

 

Salon Comics pour Noob !

comicsVous regardez le rayon comics de votre librairie avec perplexité ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul ! Le monde des comics, c’est à dire la bande dessinée Américaine, est encore peu connu en France, et est surtout très vaste : compliqué de savoir où commencer au bout de 75 ans de publication ininterrompue pour Batman ! Heureusement, des points d’entrée existent pour les débutants, attirés par les dernières adaptations d’histoires de super-héros au cinéma et en séries TV. Cette présentation vous servira de guide pour vous retrouver dans cet univers, et vous montrera que les comics ne sont pas seulement des héros en collants !

Fanny est blogueuse sur Comics pour Noob, un site qui se veut être un guide pour les débutants dans le monde passionnant des comics ! Elle fait également partie de l’association Art Thémis, qui organise le Lille Comics Festival. Bref, si vous la lancez sur un sujet geek, soyez sûrs d’avoir une demie-heure devant vous !

Rencontre avec Patrice Robin

  • Le jeudi 25 février 2016 à 19h00 // Librairie Le Bateau Livre

Patrice Robin1953 : Naissance dans les Deux-Sèvres.
1963 : Fils unique du quincaillier de la Grand-place.
1973 : Ouvrier dans une usine de constructions nautiques.
1983 : Échevelé livide au milieu des tempêtes.
1993 : Écrire.
2003 : Et faire écrire…
Entre autres, et depuis plusieurs années, les étudiants de l’École Supérieure d’Arts Plastiques et Visuels de Mons (Belgique) et des adolescents porteurs de difficultés psychologiques, partiellement ou totalement déscolarisés, dans un Centre Médico-Psycho-Pédagogique de Lille, ville où il réside. Patrice Robin viendra nous présenter son nouveau roman, « Des bienfaits du jardinage »

Librairie « La Lison »

La petite dernière des librairies indépendantes de la Métropole Lilloise « LA LISON », l’aventure de jeunes femmes passionnées de lecture. Oui, il fait moche, il pleut, ‘fait gris, beurk. Oui : c’est un temps à rester pelotonné sous la couette avec un thé brûlant, un café, un bon bouquin. Promis, si vous affrontez l’averse, on vous conseille de quoi vous donner l’envie de retourner illico dans votre lit pour passer la journée en tête-à-tête avec un livre .

Poésie et musique iraniennes

4 lecteurs et 3 musiciens (setar, violoncelle, tonbak) vous donnent rendez-vous pour une soirée au charme oriental autour d’une sélection de poèmes de Forough Farrokhzad, Ahmad Shamlou et Khayyam.

  • Le vendredi 19 février 2016 à 19h
  • Durée : environ 1h
  • Librairie Le Bateau Livre // Organisée par l’association Âbe Ravân
  • Avec Yosra Mojtahedi, Céline Cuingnet, Simon Dusart, Pejman Habibi, Timothée Couteau, Christian Perraudin et Brigitte Brulois.

Livres, dancefloor et grignotages : MAY  L’AMOUR BE WITH YOU CETTE ANNEE

Les Books Dating permettent aux amoureux des livres de se présenter par leurs coups de cœur, fan de BD, de romans policiers, de pièces de théâtre, de livres de cuisine ou d’essais politiques, nous proposons aux célibataires de vivre ce moment magique où l’on voit dans les yeux de celui qui écoute, une étincelle de curiosité naître alors qu’il boit vos paroles et voudrait que vous lui lisiez au creux de l’oreille ce livre qui vous a tant plu !

  • Samedi 13 février dès 20h
  • 10 rue Inkermann à Lille
  • Inscriptions : Dialogues Théâtre // tél : 03 20 55 76 11

3 rendez-vous chez vos libraires

  • Le mardi 02 février 2016 à 19h :  Lecture spectacle de « Le bar sous la mer » de Stefano Benni // Librairie Le Bateau Livre // à partir de 10 ans, durée 1h15

Pour sauver un vieil homme qui s’est jeté à l’eau, un promeneur plonge et découvre que le vieillard nage tout simplement vers un bar au fond de la mer ! Il l’accompagne et va vivre là une bien étrange nuit, car les clients de ce bar branché sur les hautes ondes de l’imaginaire se révèlent des conteurs comme on rêve d’en rencontrer. Qui parodie quoi (ou qui) ? Au lecteur de jouer le jeu et d’entrer dans ce labyrinthe de pastiches où se mêlent savoureusement humour et littérature. Dans ce bar hors norme, le comédien-conteur-parleur d’histoires vous emmène dans 6 univers différents. Pour Stefano Benni, le bar reste l’endroit où l’on se parle, on se raconte, on rit, pleure et refait le monde… un endroit social où se parler et se raconter des histoires et une question de survie… un endroit où l’on peut dire : « allez savoir pourquoi, j’étais heureux… »

Adaptation pour la scène : Dom Herbet // Mise en scène, jeu : Jean-Philippe de Oliveira // Scénographie : Florence Legrand, Jean-Philippe de Oliveira // Lumière : Mélanie Sains Fernandez // Costumes : Florence Legrand

  • Le jeudi 04 février 2016 à 19h : Rencontre avec Emmanuel Grand et Colin Niel // Librairie Le Bateau Livre

emmanuel grandEmmanuel Grand, né à Versailles en 1966, a passé son enfance en Vendée, à vingt kilomètres de la côte atlantique. Aujourd’hui, il vit en région parisienne, à Colombes. Il est responsable du design du site web d’un grand opérateur téléphonique. « Terminus Belz », son premier roman, a connu un beau succès de librairie. Son nouveau roman, « Les salauds devront payer », se déroule sur fond de chômage dans une bourgade du Nord, entre roman social et thriller haletant.

COLIN NIELColin Niel a travaillé en Guyane à la création du Parc amazonien durant plusieurs années. Il a publié « Les Hamacs de carton » (prix Ancres noires 2014) et « Ce qui reste en forêt » (prix des lecteurs de l’Armitière 2014, prix Sang pour Sang Polar 2014) qui mettent en scène le personnage d’André Anato. Son dernier roman, « Obia », publié en octobre 2015, nous plonge dans le quotidien des « mules », ces passeurs de cocaïne à la recherche d’argent rapide… qui pour trois d’entre eux trouveront plutôt une mort rapide.

  • Le jeudi 04 février 2016 à 19h30 : Rencontre avec Charlotte Bienaimé qui présente « Féministes du monde arabe » (éd. Les Arènes) // Librairie Les Lisières

couvCe livre porte la voix de jeunes femmes du monde arabe. Prenant la parole de Tunisie, du Maroc, d’Algérie et d’Égypte, des villes et des campagnes, elles confient leurs luttes pour le droit à la liberté sexuelle, à l’indépendance, au respect, à l’égalité juridique, économique et sociale. Étudiantes, ouvrières, architectes, journalistes, poétesses, agricultrices, etc., elles confient leurs révolutions intimes, sans tabous, avec une énergie époustouflante. Résistantes au quotidien plutôt que leaders de grands mouvements, elles s’engagent, parfois seules, via les réseaux sociaux et les blogs. Toutes prônent le droit à de nouveaux féminismes, dont certains varient des codes occidentaux. Toutes se battent pour l’égalité des sexes, indispensable à l’instauration de réelles démocraties.

Charlotte Bienaimé est documentariste radio. Cet ouvrage fait suite à la diffusion sur France Culture en 2014 de la série « Nasawiyat ! », portraits de ces jeunes féministes du monde arabe.

Atelier Linogravure à la librairie Les Lisières

Initiation à la linogravure, pour adultes et enfants à partir de 8 ans. L’atelier est animé par Anne Locmant, artiste, avec des matériaux de récupération.

  • Le samedi 23 janvier 2016 à 14h30
  • Réalisation de cartes et de petits tableaux.
  • Frais de participation et de matériel : 15 euros (s’inscrire auprès de la librairie).
  • En partenariat avec l’association Artborescence (Roubaix).

En 2016 : du roman, de la BD, et un apéro !

Vos libraires du Bateau Livre et une équipe choisie de lecteurs ont profité des longues veillées au coin du feu, à la recherche des meilleurs romans de cette rentrée d’hiver. Dans la hotte, il y avait aussi de nombreuses BD : ça tombe bien, c’est bientôt Angoulême…

En même temps que nos vœux donc, nous vous présenterons notre sélection des 15 plus beaux romans et des 10 meilleures BD – à notre humble avis ; l occasion idéale pour se retrouver en 2016 autour d’un verre !

  • Le vendredi 29 janvier 2016 à 19h00 : rencontre avec Ludovic Degroote et Dominique Quélen
  • Réservation conseillée au 03 20 78 16 30

Dominique Quélen, né à Paris en 1962, est un poète français. Enseignant, il réside dans la région lilloise. Il participe à des lectures publiques et rédige des critiques et notes de lecture pour le Cahier Critique de Poésie édité par le CIPM.

Ludovic Degroote est né en 1958 et habite La Madeleine, près de Lille. Il a publié divers recueils et livres d’artistes et de nombreux textes dans des revues. Il a reçu le prix des découvreurs 2005.

Soirée Vin et Périphéries // Avec La Contre Allée et le Caviste Curieux

Dans le cadre des Passions d’automne, le Bateau Livre invite les éditions La Contre Allée pendant tout le mois de novembre. C’est l’occasion de découvrir leur magnifique catalogue, d’approfondir leurs différentes collections, et notamment « Les Périphéries ».

Nous vous invitons pour une soirée festive en compagnie de Pascal Dessaint, Gilles Defacque, Amandine Dhée, Olivier de Solminihac et Lucien Suel pour des lectures de chacun des 7 textes de la collection, entrecoupées d’un bon verre de vin offert par nos amis du Caviste Curieux !

« Les Périphéries nous déportent, nous décentrent, nous amènent à des confins, nous font prendre des parallèles, explorer les recoins, les Périphéries nous relient, aussi. »

  • Mercredi 18 novembre 2015 à 19h00
  • Librairie Le Bateau Livre à Lille
  • Entrée libre, réservation vivement conseillée au 03.20.78.16.30.
  • Avec Jana Černá , Alfons Cervera i González , Gilles Defacque , Pascal Dessaint , Amandine Dhée , Olivier de Solminihac , Lucien Suel

LECTURE : Lettres de non-motivation de Julien Prévieux

Une lecture, une soupe et au lit !

  • Vendredi 13 novembre 2015 à 19h30
  • Librairie Les Lisières à Roubaix
  • Réservation conseillée : 03.20.73.29.29

julien prévieuxJulien Prévieux est artiste. Il y a huit ans, après avoir vainement cherché un emploi, il s’est mis à les refuser tous. Il a décidé de prendre les devants : refuser l’emploi qui nous est de toute façon refusé. Depuis, il a rédigé et envoyé plus de 1.000 lettres de non-motivation en France et à l’étranger. Il a reçu environ 5 % de réponses, en majorité automatiques.

Jean-Philippe de Oliveira, comédien, vous propose une lecture publique d’une sélection de ces lettres, ainsi que de quelques réponses des entreprises.

La lecture sera suivie d’une soupe. 

Rencontre avec Geneviève Peigné

  • Mercredi 04 novembre 2015 à 19h00
  • Librairie Le Bateau Livre à Lille

genevièvre peignéGeneviève Peigné, après avoir enseigné les lettres en Pologne, aux Antilles et en Algérie, a publié, sous son nom ou celui de Geneviève Hélène, quatre ouvrages chez Jacqueline Chambon, deux aux Éditions Virgile et chez Agnès Pareyre et Potentille. Plusieurs livres d’artistes en collaboration avec Claude Stassart-Springer, Jean-Marie Queneau, Petra-Bertram Farille et Catherine Liégeois. Elle a aussi fondé, dans la Nièvre, le festival Samedi poésies dimanche aussi.

Elle viendra nous présenter son roman « L’Interlocutrice », paru au Nouvel Attila en septembre, dans lequel elle évoque avec délicatesse et retenue la maladie de sa mère, atteinte d’Alzheimer.

Le mot de l’éditeur sur « L’Interlocutrice » : Simenon et Exbrayat comme vous ne les avez jamais lus… Une femme atteinte d’Alzheimer tient avant sa mort son journal dans les marges des romans policiers du Masque. Au fur et à mesure que la maladie progresse, elle en vient à s’immiscer dans les dialogues des personnages, et à répondre pied à pied aux répliques de Miss Marple ou de Maigret.
Quelques mois après sa mort, sa fille découvre cette collection de livres, et une activité qu’elle ne soupçonnait pas. À travers la lecture de ces confessions souvent très prosaïques sur la douleur commence un dialogue posthume autour du livre et de l’écriture, qui pousse l’auteure à s’interroger sur elle-même.

Rencontre avec Jacques Josse

  • vendredi 06 novembre 2015 à 19h00
  • Librairie Le Bateau Livre à Lille

Né dans les Côtes-d’Armor en 1953, Jacques Josse vit à Rennes où il a longtemps travaillé au tri postal. Il a publié poèmes, récits et romans, notamment aux éditions La Digitale, Apogée, Quidam et Jacques Brémond. Il viendra nous présenter son dernier roman, intitulé « Marco Pantani a débranché la prise », paru le 20 août 2015 aux éditions La Contre Allée. La rencontre sera animée par Patrick Varetz.

Le mot de l’éditeur : Jacques Josse retrace le destin tragique de Marco Pantani, figure sensationnelle d’un cyclisme aux allures de société du spectacle. Marco Pantani a incontestablement marqué de son empreinte la sphère du cyclisme entre 1994 et 2003. Enfant pauvre devenu cycliste de renommée mondiale, adulé, vénéré, il est vite rattrapé par les chutes à répétition, puis les scandales liés au dopage. Victime d’un système trop grand pour lui et qui l’aura éjecté aussi rapidement qu’il l’avait porté aux nues, Marco Pantani décède à 34 ans, d’une overdose de cocaïne. Il reste extrêmement présent dans la mémoire collective. Économe et factuelle, l’écriture de Jacques Josse fonctionne parfaitement sur le mode du reportage. On court de page en page au fil de chapitres courts. Un récit où tout s’enchaîne très vite, à l’image du parcours d’une personnalité aux multiples facettes.

Génération Y : un festival organisé à coup d’obsessions, de questions et d’amour.

Chères sensibilités,

Nous espérons que la programmation de « Littérature, génération y, etc. » vous trouvera au mieux. De notre côté, pour notre 4e édition, nous avons eu envie de mettre en lumière des écritures imaginées par ce que les formations managériales ont appelé, afin d’apaiser les managers, génération Y. Cette génération Y est née après le « There is no alternative » de Thatcher, entre 80 et 2000. De cette génération, wikipedia dit entre autres qu’elle marche avec des écouteurs, refuse l’autorité, vit avec le numérique, est individualiste, vote peu et se pose à tout bout de champ la question du pourquoi.

Évidemment, on peut refuser l’autorité à 75 ans, l’accepter sans broncher à 17. Avoir un compte facebook à 60, taper à l’ordinateur en utilisant exclusivement l’index à 30. Écrire à l’ordinateur avec l’index des textes radicalement modernes. Au-delà des jugements de valeur, on constate cependant que cette génération est quasiment absente des catalogues des maisons d’édition. Pourtant, comme les précédentes, elle est composée de sensibilités qui réveillent les mots, les sons et les images et engendrent en les manipulant, des moments de grâce. D’où l’envie de monter, à coups d’obsessions et d’amour, un festival qui lui serait dédié. Un festival, qui serait autant que possible éloigné des postures qui enferment, et où vous vous sentiriez bien.

On espère que ça vous plaira.

Rejoindre l’événement facebook

Rencontre littéraire au Bateau-Livre à Lille : Philippe Jaenada // 23 septembre

couverturePhilippe JaenadaPhilippe Jaenada vient vous présenter son dernier opus: LA PETITE FEMELLE

Présentation de l’éditeur« Au mois de novembre 1953 débute le procès retentissant de Pauline Dubuisson, accusée d’avoir tué de sang-froid son amant. Mais qui est donc cette beauté ravageuse dont la France entière réclame la tête ? Une arriviste froide et calculatrice ? Un monstre de duplicité qui a couché avec les Allemands, a été tondue, avant d’assassiner par jalousie un garçon de bonne famille ? Ou n’est-elle, au contraire, qu’une jeune fille libre qui revendique avant l’heure son émancipation et questionne la place des femmes au sein de la société ? Personne n’a jamais voulu écouter ce qu’elle avait à dire, elle que les soubresauts de l’Histoire ont pourtant broyée sans pitié.
Telle une enquête policière, La Petite Femelle retrace la quête obsessionnelle que Philippe Jaenada a menée pour rendre justice à Pauline Dubuisson en éclairant sa personnalité d’un nouveau jour. À son sujet, il a tout lu, tout écouté, soulevé toutes les pierres. Il nous livre ici un roman minutieux et passionnant, auquel, avec un sens de l’équilibre digne des meilleurs funambules, il parvient à greffer son humour irrésistible, son inimitable autodérision et ses cascades de digressions. Un récit palpitant, qui défie toutes les règles romanesques. »

(Auto)Biographie : « Je suis né le 25 mai 1964 à Saint-Germain-en-Laye, et j’habite Paris depuis 1986. J’ai fait des études scientifiques jusqu’à 20 ans, mécaniques, puis un début d’école de cinéma, consternant, puis quarante-trois mille petites choses (vendeur de croûtes immondes en porte à porte, sous-stagiaire dans la pub, animatrice de minitel rose, rédacteur de fausses lettres de cul), jusqu’en 1989 où j’ai déraillé et me suis enfermé un an chez moi, sans voir personne, sans sortir, sans téléphone. Comme je m’ennuyais, je me suis mis à écrire des nouvelles, plus ou moins par hasard. Curieusement, l’une d’elles a été publiée en 90 dans l’Autre Journal, auquel j’ai ensuite collaboré pendant deux ans (nouvelles, chroniques, textes d’humeur, pseudo-reportages.). Puis, après la chute pathétique de ce mensuel, j’ai recommencé les petites choses (trucs à l’eau de rose pour Nous Deux, traduction de romans de gare pour J’ai Lu, potins à Voici). En 1994, je me suis mis à rédiger Le Chameau Sauvage, histoire de m’occuper (et d’oublier les nouvelles prétentieuses et chiantes que j’avais écrites jusque-là) : 80 feuillets jusqu’en 1996, puis 500 feuillets en octobre-novembre 1996, dans une maison à Veules-les-Roses. Il a été publié chez Julliard en 1997, et J’ai Lu en 1998. Ça racontait, en gros, ma vie aventureuse et naïve. Ensuite, j’ai rencontré une fille renversante qui s’appelle Anne-Catherine Fath (je me suis retrouvé comme électrocuté, pour la première fois de ma vie), et je suis parti avec elle à Veules-les-Roses, quasiment fou, pour écrire Néfertiti dans un champ de canne à sucre (Julliard en 1999 et Pocket en 2000), qui parle d’elle. Deux ans plus tard, elle était enceinte et nous nous sommes enfermés à Veules-les-Roses, où j’ai écrit La Grande à bouche molle (Julliard en 2001 et J’ai Lu bientôt, en janvier 2003), une histoire de détective qu’une enquête entraîne loin de sa femme, sur les routes – et ça ne lui fait pas de mal. Maintenant nous avons un enfant de deux ans, Ernest, et je viens de terminer Le Cosmonaute, un roman sur l’horreur de la vie de couple (mais avec de l’amour quand même), qui paraîtra chez Grasset en septembre 2002. Après, faut voir. » Philippe Jaenada, 2002

Portrait d’Emily, libraire. Elle nous parle de son métier.

IMG_6057

Emily Vanhée a 32 ans.  Après des études à Grenoble elle revient dans sa région. Depuis elle se consacre à sa  passion, le livre. Un job dans une librairie lilloise avant d’arriver à Roubaix à la librairie « Les Lisières » – http://www.leslisieres.com.  Elle est d’abord employée mais quand elle apprend que la gérance est libre, elle se lance. Mais le plus beau chapitre de sa jeune existence reste son petit bonhomme, elle est maman depuis 2011. De temps en temps, entre la gestion de la librairie qui n’est pas une mince affaire, le petit qui est encore en âge d’avoir besoin de sa maman et les 1.400 bouquins de la rentrée littéraire,  Emily aime courir et marcher, ça la requinque. Emily a une particularité fort agréable, elle a le sourire facile.

Son sérieux a été honoré dans la grande émission littéraire de la télévision « La Grande Librairie » de François Busnel. Elle évoque « Lettre d’une inconnue » de Stéfan Zweig avec passion et intelligence.

Interview d’Emily :

 

J’en profite pour la remercier de faire partie de l’équipe du blog ainsi que Marianne la seconde libraire des lisières.

Sarah Nouveau et Pascal Dessaint

sarRencontre/performance avec Sarah Nouveau pour la sortie de son dernier ouvrage : Danser l’Ailleurs, éd. l’HarmattanSarah Nouveau est danseuse contemporaine, chorégraphe et enseignante. Elle a suivi la formation de culture chorégraphique dirigée par Laurence Louppe.

Le 21 février à 16h. Librairie Dialogues Théâtre – 34 rue de la clef – http://www.dialoguestheatre.fr – dialoguestheatre@gmail.comEntrée gratuite. Réservation souhaitée – Tel. 03.20.55.76.11

 

pasLa Librairie Le Bateau Livre et les Editions Rivages vous invitent à rencontrer Pascal Dessaint, à l’occasion de la parution de son nouveau livre : Le chemin s’arrêtera là.

Mercredi 18 février 19h. 154 rue Gambetta – 59000 Lille. Tel: 03 20 78 16 30

Image

Signet Roubaix

bar

Coopérative Baraka : Qui sifflote s’implique • 7 février • 19h

Baraka

Qui sifflote s’implique • 7 février • 19h

1 concert + 1 café chansons 

  • Le concert : Louise et Rémi, accordéon et voix, chanson française
  • Une pause pour ceux qui veulent manger
  • Le café chansons : reprendre ensemble des chansons qui nous ont bercés… ou secoués 🙂

De Brel aux Beatles… rien que pour le plaisir de chanter ensemble. Baraka fournit les cahiers de chant, vous faites le reste emmenés par 2 pros.

  • Concert : 7€, boissons et repas non compris
  • Adresse : 20 Rue de Sébastopol, 59100 Roubaix
  • Téléphone :09 50 50 71
  • Réservation possible : contact@cooperativebaraka.fr

Les évaporés du Japon de Léna Mauger

Chaque année , 100 000 Japonnais organisent leur disparition. Un reportage en texte et en photos sur un phénomène unique au monde.

La librairie Le Bateau Livre à Lille rue Gambetta et les éditions des arènes vous invitent à venir rencontrer la journaliste LENA MAUGER et  la parution des ÉVAPORÉS DU JAPON.

Jonathan Swift : Modeste proposition

Une lecture, une soupe et au lit !

Le vendredi 23 janvier 2015 à 19h30Librairie Les Lisières – http://www.leslisieres.com

Lecture publique du texte de Jonathan Swift : « Modeste proposition pour empêcher les enfants des pauvres d’être une charge pour leurs parents et leurs pays et pour les rendre utiles au public. »

Comment résoudre les problèmes de surnatalité et de famine ?
Entre éclats de rire et compassion pour les plus démunis, un essai à l’humour noir décapant, redoutable antidote à toute langue de bois, par l’un des plus grands satiristes irlandais du 18ème siècle.
La lecture est réalisée par la compagnie roubaisienne « A l’évidence trois petits points ».
Son travail porte essentiellement sur la mise en contradiction de ce qui semble « évident » aux yeux de l’esprit et la mise en question de ce qu’est l’Homme dans sa qualité d’individu social. Les héros sont les gens de peu, héros du quotidien, de ces gens qui n’ont pas besoin de « grand chose » mais de « quelque chose ».

Réservation conseillée auprès de la librairie (03 20 73 29 29).

Adrien Parlange

Adrien Parlange est né en Auvergne en 1983, mais a grandi en région parisienne. Après avoir étudié le graphisme à l’école Olivier de Serres à Paris, il travaille pendant un temps dans une agence de publicité, qu’il quitte pour intégrer la classe d’illustrateurs des Arts Décoratifs de Strasbourg. Il vit actuellement à Londres, où il étudie au Royal College of Art. Il a publié Parade aux Editions Thierry Magnier. La Chambre du Lion est son premier titre chez Albin Michel Jeunesse.

Coup de Cœur d’Emily : Le chapeau de Mitterrand

chapeau2Le chapeau de Mitterrand de Antoine Laurain (éd. Flammarion, 18 €)

Daniel Mercier, célibataire pour une soirée, décide de « se retrouver » autour d’un bon repas dans une brasserie. Il est par hasard voisin de table de François Mitterrand, alors président de la République, qui quitte le restaurant en oubliant son chapeau.

Commence alors une fable délicieuse où le facétieux chapeau ira de tête en tête, changeant la vie de son propriétaire. Une ballade revigorante à travers la société française des années 80, avec de nombreuses références aux événements marquants de cette décennie

 

laurain2Antoine Laurain naît à Paris au début des années 70. Il se passionne pour l’histoire de l’art et le cinéma. Il décide alors de faire des études en Cinéma après l’école secondaire. Il devient l’assistant d’un antiquaire Parisien mais n’abandonne pas pour autant ses rêves. Il réalise, en parallèle, plusieurs court-métrages. Son métier d’antiquaire l’influence à s’intéresser à l’art. Il parcourt ainsi les salons d’antiquités. Cet univers de collectionneur le pousse à se lancer dans l’écriture. Il travaille dure et sort son premier roman « Ailleurs si j’y suis » qui reçoit le « Prix Drouot » en 2007. Ce livre raconte l’histoire d’un collectionneur qui se procure le portrait d’un homme du XVIIIème siècle qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau. Il jongle avec le métier de romancier et de journaliste pour le magazine de luxe « Palace-Costes ». Son deuxième roman « Fume et Tue » sort en 2008. Ce livre met sous les projecteurs la vie d’un fumeur qui décide d’arrêter de fumer. Pour ce faire, il prend rendez-vous chez un hypnotiseur. Le contenu allie meurtre, hypnose et addiction. Son troisième livre dénommé « Carrefour des nostalgies », parue en 2009, met en scène la vie d’un ex-député. Cet ouvrage lui vaut le prix « Livres en Vignes ». Il s’intéresse également à la politique d’où la sortie de son livre « Le Chapeau de Mitterand » en 2012. Le roman reçoit des critiques positifs du public. Le prix « Landerneau Découvertes » qui lui a été remis cette même année le touche particulièrement.

N’oubliez pas que vous pouvez aller discuter de ce livre et de plein d’autres avec Emily à la Librairie Les Lisières, 32 Grand Place, 59100 Roubaix (Tél: 03 20 73 29 29) – http://www.leslisieres.com

%d blogueurs aiment cette page :